Espace
stérilisation

La salle de stérilisation dans le cabinet dentaire

Conception, équipement et gestion du cabinet dentaire

La salle de stérilisation revêt un rôle fondamental dans l’organisation des espaces du cabinet dentaire, non seulement en ce qui concerne la sécurité des opérateurs et des patients, mais aussi pour le travail du personnel et la bonne réussite des processus de stérilisation.

Autrefois cette zone était souvent reléguée dans des pièces de fortune, de petits débarras ou même dans le cabinet de soins, par contre, de nos jours, la salle de stérilisation doit être aménagée dans des espaces plus grands, ordonnés et mieux situés au sein de la structure et des flux de travail du cabinet.

Dans cet article, nous faisons le point sur les exigences minimales structurelles et technologiques imposées par la réglementation sanitaire, en offrant des conseils pratiques d’équipement, d’organisation et d’utilisation des espaces de la salle et en insistant sur sa division en zones différentiées.

Le cabinet dentaire : l’organisation de l'espace et des ameublements

L’emplacement de la salle de stérilisation devrait idéalement répondre à deux importantes exigences de nature sanitaire et opérationnelle :

  •        Être proche et équidistante des zones de soins, de façon à réduire le plus possible le parcours suivi par le personnel pour y porter les instruments à stériliser
  •        Réduire le risque de croisement entre le passage de ces opérateurs et celui des patients entrant et sortant de la zone clinique

Même si la présence fixe d’opérateurs n’est pas prévue, la salle de stérilisation est de toute façon un espace sensible, tant pour la grand affluence possible de personnel que pour sa fonction particulière, et elle devrait donc avoir des caractéristiques en mesure de garantir la sécurité et la qualité de l’environnement de travail.

Si elle n’a pas de fenêtres, elle devra être équipée d’un système d’aspiration forcée de l’air pour garantir son renouvellement et éviter d’atteindre des températures élevées, étant donné également la présence d’équipements et de machines qui libèrent de la chaleur.

Une ventilation adéquate est également fondamentale parce que les produits de désinfection utilisés sont potentiellement toxiques.

Les dimensions de l’espace dépendent bien entendu de la quantité de salles de soins et du nombre de patients traités dans le cabinet et, donc, de la quantité d’instruments à traiter et du nombre d’autoclaves nécessaires. En phase de conception, l’installation optimale de l’ameublement devrait de toute façon suivre une disposition en U ou en L, de façon à offrir des espaces de travail plus spacieux et à réduire les déplacements des opérateurs.

Les exigences minimales requises aux cabinets dentaires

Selon la réglementation en matière de stérilisation dans le cabinet dentaire, afin de garantir la sécurité du patient et des opérateurs, toutes les structures dentaires doivent suivre certaines indications structurelles et technologiques minimales pour la décontamination, le nettoyage, la désinfection et la stérilisation des instruments et des équipements.

Voici les exigences minimales qu’une salle devrait remplir :

  1. Séparation de la zone sale et propre avec des surfaces de travail lavables
  2. Bac de décontamination
  3. Bac de stérilisation à froid
  4. Évier
  5. Bac à ultrasons ou lave-instruments
  6. Thermosoudeuse ou utilisation d’enveloppes autoscellantes.
  7. Autoclave à vapeur classe B avec pompe à vide fractionné conformément à la réglementation UNI EN doté, de préférence, d’une imprimante pour la certification des cycles de stérilisation.

Salle de stérilisation : les 4 zones

Il convient de souligner que dans la salle de stérilisation, il faut toujours utiliser des équipements de protection individuelle (EPI) pour prévenir les infections croisées causées par contact indirect.

La plupart des contagions ont lieu lors de la manipulation des instruments pour leur nettoyage et leur désinfection, par conséquent le maximum de protection est nécessaire pendant tout le processus. Les équipements de protection prévus sont les suivants : blouse, lunettes, gants (une paire de gants à usage unique en latex ou nitrile et par-dessus une autre paire de gants spécifiques plus épais), masque, calot et tablier imperméable.

À l’intérieur de la salle de stérilisation, il convient également de distinguer et de prévoir quatre zones spécifiques en fonction du flux et du type de traitement des instruments.

  •        Zone de ramassage, de nettoyage et de désinfection. Dans cette zone, il est très important de limiter au maximum la manipulation des instruments. Il faudra prévoir un ou deux lavoirs et quelques conteneurs où ranger les produits nécessaires pour la désinfection des instruments, une brosse à manche long pour le nettoyage des instruments et du papier en fibres de cellulose pour leur séchage. C’est également ici qu’il faudra éventuellement installer le bac à ultrasons ou les instruments pour la thermodésinfection.
  •        Zone destinée à la mise sous enveloppe et à la soudure. Cette zone devra être munie d’une soudeuse et de rouleaux pour la mise sous enveloppe. Si la thermosoudeuse n’imprime pas la date de conditionnement, il faudra prévoir un tampon manuel portant la date pour avoir une référence certaine. Dans cette zone, il faudra également conserver les tests de contrôle utilisés.
  •        Zone de stérilisation. Elle devra être dotée d’un autoclave de type B ainsi que d’un distillateur d’eau ou d’un système de traitement d’eau pour autoclave.
  •        Zone de stockage et de distribution. 

Zone sale et zone propre : flux et organisation des instruments

Conformément à la réglementation sanitaire, la salle de stérilisation doit être divisée en deux zones : une zone « propre » et une zone « sale ».

Cette division implique que les instruments contaminés doivent entrer dans la zone de ramassage où il faudra utiliser tous les EPI.

Au terme du processus de stérilisation, les instruments sous enveloppes devront être prélevés en utilisant des gants normaux en latex propres pour ne pas contaminer à nouveau les enveloppes. Il ne faudra bien évidemment pas redéposer le matériel dans la zone sale de la zone de stérilisation ; le matériel devra être déposé dans une zone et restitué en utilisant une zone différente (zone d’entrée du matériel contaminé et zone de sortie du matériel stérile).

Une façon efficace d’améliorer le processus de stérilisation consiste à investir notamment dans des machines en mesure d’automatiser ces procédures ; ceci permettra de faire des économies par la suite, en réduisant les temps et les erreurs commises lors de la stérilisation.

Un protocole de stérilisation intégré et complet

ProSystem est la ligne de machines et de dispositifs qui couvre toutes les phases du cycle de stérilisation, du nettoyage et de la désinfection à la soudure, du conditionnement des instruments à la stérilisation proprement dite.

Grâce à Pro System, Euronda reconçoit et organise les phases de la stérilisation en un seul système connecté et intégré qui met en communication plusieurs procédures et machines dans le même but : garantir un protocole efficace et sûr.

L’utilisation cohérente de Pro System crée, en effet, un protocole qui permet de :

  •     automatiser et organiser efficacement le travail
  •     minimiser la possibilité de l’erreur humaine
  •     réduire les temps, les consommations et les coûts
  •     augmenter le contrôle sur les données du processus
  •     répondre à toutes les exigences normatives
  •     garantir le plus haut niveau de protection et de sécurité

 

Découvrez tous les avantages de la ligne Euronda Pro System !

16/04/2019

Catégories

Top

Bienvenue sur notre site internet. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur votre ordinateur qui permettent un meilleur fonctionnement du site. more information

Bienvenue sur notre site internet. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur votre ordinateur qui permettent un meilleur fonctionnement du site.

Close